mardi 18 septembre 2012

LEONARDO DA VINCI : MYSTIQUE ET MYSTÈRE

Il est certain qu'un résumé de la biographie de ce grand homme qu'est Léonard de Vinci à plus souvent qu'autrement été publié autant sur papier que sur internet mais c'est pour moi un SI GRAND HOMME que je ne pouvais faire autrement que lui consacrer un peu de mon temps et un espace sur mon blog.

Leonardo da Vinci

Léonard de Vinci (Leonardo di ser Piero da Vinci, dit Leonardo da Vinci) est né à Vinci le 15 avril 1452 et mort à Amboise (au bord de la Loire) le 2 mai 1519.  Léonard de Vinci est un peintre italien et un homme d'esprit universel, à la fois artiste, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain.

Après son enfance à Vinci, Léonard est élève auprès du célèbre peintre et sculpteur florentin Andrea del Verrocchio. Ses premiers travaux importants sont réalisés au service du duc Ludovic Sforza à Milan. Il œuvre ensuite à Rome, Bologne et Venise et passe les dernières années de sa vie en France, sur invitation et surtout sous la protection du roi François Ier.


Comme ingénieur et inventeur, Léonard développe des idées très en avance sur son temps, comme l'avion, l'hélicoptère, le char de combat, le sous-marin et même jusqu'à l'automobile. Très peu de ses projets sont réalisés ou même seulement réalisables de son vivant, mais certaines de ses plus petites inventions comme une machine pour mesurer la limite élastique d'un câble entrent dans le monde de la manufacture.En tant que scientifique, Léonard de Vinci a beaucoup fait progresser la connaissance dans les domaines de l'anatomie, du génie civil, de l'optique et de l'hydrodynamique

Mais c'est d'abord comme peintre que Léonard de Vinci est reconnu. Deux de ses œuvres, La Joconde et La Cène, sont des peintures très célèbres, souvent copiées et parodiées, et son dessin de l’Homme de Vitruve est également repris dans de nombreux travaux dérivés. Seule une quinzaine d'œuvres est parvenue jusqu'à nous; ce petit nombre est dû à ses expérimentations constantes et parfois désastreuses de nouvelles techniques et à sa procrastination chronique. Néanmoins, ces quelques œuvres, jointes à ses carnets contenant dessins, diagrammes scientifiques et réflexions sur la nature de la peinture, sont un legs aux générations suivantes d'artistes ; nombre de ces derniers le considérant comme seulement égalé par Michel-Ange.

Mais là où je veux attirer particulièrement votre attention est le côté mystique de l'homme qu'il était... Bien entendu ayant vécu à une époque répressive où la liberté d'expression était totalement exclu il est très difficile de décrire les croyances "ésotériques" ou "théologiques" de l'homme qu'était Léonard de Vinci quoi qu'il en soit certaine de ces peintures nous laisse dans le doute et nous ne saurons probablement jamais quel était le message que ce grand homme voulait laisser à l'histoire... cela dit, il est certain qu'un MESSAGE MYSTIQUE existe dans la plupart de ces peintures tel que la Cène ou encore tel que la peinture ci-bas: St-Jean Baptiste dans le désert, renommé plus tard Bacchus... qu'était en fait un Dieu romain correspondant à Dionysos dans la mythologie grecque, beaucoup plus ancien. Les Romains l'ont adopté, comme beaucoup d'autres divinités étrangères dans la mythologie romaine, en l'assimilant avec le vieux dieu italique Liber Pater.
C'est le dieu du vin, de l'ivresse, des débordements, notamment sexuels, ainsi que de la nature.
Priape est un de ses compagnons favoris. Les fêtes de Bacchus s'appellent les bacchanales.


St-Jean le Baptiste sous les traits de BACCHUS
Actuellement conservé au Musée du Louvre de Paris, ce tableau aurait été peint entre 1510 et 1515 mais il semblerait qu'il ait en fait été réalisé par un disciple inconnu de Léonard de Vinci probablement issu de son atelier. Parmi les peintres Lombards auxquels a pu être attribuée cette œuvre, on peut citer Cesare da Sesto, Marco d'Oggiono, Francesco Melzi ou Cesare Bernazzano.


Le tableau représente un homme avec des cheveux en guirlande et une peau de léopard, assis dans un paysage idyllique. Il pointe de sa main droite une thyrse qu'il tient dans sa main gauche. Il est très probable que le peintre italien Salai ait servi de modèle.


SYMBOLES:
Le doigt levé vers un signe divin et le cerf couché sont des symboles chrétiens. Le thyrse (le grand bâton évoquant un sceptre, habituellement orné de feuilles de lierre et surmonté d'une pomme de pin, attribut majeur de Dionysos, parfois repris pour Bacchus, la couronne de vigne ou de lierre, la grappe de raisin et la peau de panthère sont des attributs bachiques.




lundi 3 septembre 2012