EXPOSER EN GALERIE; LES ERREURS À NE PAS COMMETTRE EN TANT QU'ARTISTE

En explorant le net, j'ai trouvé cet article très intéressant et très pertinent pour les artistes en début de carrière. Pour tout artiste de la relève, avec ou sans formation universitaire, il est souvent très difficile d'entrer dans une galerie. Ce galeriste énumère les erreurs les plus courantes qu'un artiste peu commettre lorsqu'il présente son portfolio à une galerie. 

Je ne suis pas en accord avec toutes les solutions qu’il présente, aussi, vous trouverez en italique des notes personnelles que j’apporte à son article.

De plus, il offre des ateliers pour les artistes, utiles et gratuites, sur YouTube, à l’adresse suivante :

Vous trouverez l’article original en anglais à cette adresse : 


Les Six Erreurs les plus courantes commises par les Artistes lors du Contact avec les Galeries.

Traduction Libre Nalaz

Saviez-vous que dans une semaine moyenne, pas moins de 20 artistes peuvent me contacter pour exposer à ma galerie? Malheureusement la plupart d'entre eux sont inefficaces, dû à plusieurs erreurs qui seraient faciles à éviter. Faites-vous les mêmes erreurs qu’eux?

Avant de commencer, permettez-moi de me présenter. Je m'appelle Jason Horejs et je suis propriétaire de la galerie Xanadu à Scottsdale, en Arizona. J'ai créé la galerie en 2001 et depuis, j'ai eu la chance de bâtir une entreprise prospère. Je représente plusieurs douzaines d'artistes à ma galerie. Je me spécialise dans le travail avec des artistes en début de carrière et je représente des artistes bien établis.

Ma galerie a vendu des œuvres d'art valant des millions de dollars à des collectionneurs du monde entier. J'aime travailler avec les collectionneurs, et j’éprouve une grande satisfaction à aider des artistes à réaliser leurs rêves tout en poursuivant leurs carrières artistiques.

Il y a plusieurs années, j'ai commencé à me demander pourquoi beaucoup d'artistes ont tant de difficulté à faire bonne impression face aux galeristes. Je me suis vite rendu compte que la plupart échoue, parce qu'ils ne connaissaient pas la bonne façon d'approcher les galeries - après tout, il y a très peu d'informations expliquant les meilleures stratégies pour approcher les galeries et les étapes nécessaires pour s'y préparer.

Ce manque d'informations conduit à plusieurs erreurs communes. En lisant, vous pourriez être surpris de constater que vous avez vous-même peut-être commis une ou deux de ces erreurs!

Erreur # 1: Présenter un corpus de travail incohérent.

Les artistes aiment généralement leur liberté et veulent expérimenter. De plus, ils aiment les défis et ont envie de variété. Ce sont toutes des bonnes choses, sauf lorsque vous présentez votre travail à une galerie.

Le travail que vous présentez à une galerie doit être unifié. Il ne doit pas être répétitif ou stéréotypé, mais il doit être représentatif de l’artiste cohérent que vous êtes, ayant une vision claire de son art.

J'ai souvent l'impression d’examiner un seul portfolio et pourtant, je regarde le travail de plusieurs artistes. Pour éviter ce problème, vous devez vous concentrer sur votre travail.

Si vous travaillez avec plusieurs médiums et incorporez une variété de styles, essayez de vous concentrer sur un seul pour les 6 à 12 prochains mois. Créez un corpus de travail qui ressemble à une «série». Une fois que vous aurez 20-25 pièces prêtes dans cette même série, vous serez alors prêt à aborder une galerie.

Vous pouvez davantage créer de la cohérence en présentant votre travail de manière harmonieuse. Utilisez des cadres similaires pour les peintures et les photographies. Même chose pour la sculpture en utilisant pas plus de 2 bases similaires. Les bijoux artistiques qu’en à eux seront présenté aussi avec des cadres de même style. Faites très clairement tout le travail afin de démontrer que ce travail a été fait par le même artiste.

Si vous ne pouvez tout simplement pas maîtriser votre style, pensez à créer plusieurs portfolios, un pour chaque style. N’embrouillez pas les galeries que vous approchez en présentant plusieurs styles dans un seul portfolio!

Erreur # 2: Produire un travail insuffisant pour soutenir les ventes des galeries.

Beaucoup d'artistes créent un travail commercialisable, mais en quantités trop faibles pour rendre une relation de galerie viable. Les artistes qui réussissent sont constamment dans le studio créant de nouvelles œuvres d'art. Vous pourriez être surpris d'apprendre les résultats d'un récent sondage que j'ai mené:

J'ai demandé aux artistes combien de nouvelles œuvres ils ont créées au cours des douze derniers mois. Les peintres ont répondu qu'en moyenne ils créaient 53 pièces par période de douze mois. Les Sculpteurs 31. Et les Artistes verriers 500.

Un galeriste doit être convaincu que vous pouvez remplacer l'art vendu rapidement et maintenir un haut niveau de qualité. Ils veulent être confiants qu’en cas de succès, vous serez en mesure de remplacer leur inventaire sans délai.

Ne désespérez pas si vous êtes loin d'atteindre cet objectif. Au contraire, regardez votre production créative pour la dernière année et fixez-vous comme objectif d'augmenter la production de 25% au cours des 12 prochains mois.

Voici plusieurs suggestions pour augmenter votre productivité:


Dédiez le temps nécessaire, quotidiennement à votre art. Votre emploi du temps ne vous permettra peut-être que deux heures par jour, mais vous produirez plus, en ne travaillant que deux heures quotidiennement, que vous si vous attendez une plus grosse période espérant être plus productif.

Traitez votre temps en atelier comme sacré. Entraîner votre famille et vos amis à à en faire autant en respectant ce tant que vous consacrez à travailler à votre atelier.  Vous ne les interrompez pas lorsqu'ils sont au travail; demandez-leur la même courtoisie lorsque vous êtes à votre atelier.
Définissez-vous un objectif de production. Si je pouvais vous donner le secret pour produire de 50 à 100 pièces par an, écouteriez-vous ? Le voici: il suffit de créer 1 ou 2 pièces par semaine!
Je sais que cela semble très simpliste, mais peu d'artistes travaillent de manière organisée et disciplinée pour atteindre cet objectif. 

En clair, il faut prendre l'artiste en soi au sérieux... un artiste organisé est un artiste qui croit en lui et en sa réussite. Si tous les travailleurs ont un horaire fixe à respecter pourquoi ne pouvons-nous pas en faire autant... 😉

L’objection commune que j'entends souvent à cette suggestion est que la qualité de l’œuvre en souffrira, si un artiste travaille de manière aussi réglementaire. Mon expérience prouve le contraire. Un certain niveau de qualité ne peut être obtenu qu’en étant assidue en création; en peignant plusieurs toiles, en passant des heures dans le chambre noire, ou en sculptant des tonnes d'argile ou de pierre.

Je dois avouer que ce n'est pas la première fois que j'entend ce genre de remarque, bon nombre de fois, mes professeurs à l'université ont mentionné que la constance apporte beaucoup de maîtrise de notre art et que seul le travail assidu mène à la réussite... 😊

Supprimer les distractions de votre atelier. Placez votre ordinateur dans une autre pièce. Débranchez le téléphone. Rien ne tue l'attention d'un artiste plus rapidement que l'interruption constante dû à la technologie. Votre boîte de réception et votre messagerie vocale garderont vos messages en sécurité pendant que vous travaillez.

Il serait très difficile pour moi de déménager mon ordinateur dans une autre pièce, étant artiste en arts visuels et médiatiques... donc à travers tous ces judicieux conseils nous devons évidemment user de discernement ... 😏

Erreur # 3: livrer un portfolio à une galerie dans un format inopportun. 

Votre portfolio est généralement votre seule chance de montrer votre travail à un galeriste. Les portfolios mal conçu sont rarement consultés. Votre portfolio doit être concis, simple, informatif et accessible.

Il y a 25 ans, la conception d’un portfolio était simple. Un portfolio était soit un portfolio textuel avec des protecteurs de feuille et des photos, ou sous forme de diapositive.

Aujourd’hui les choix sont multiples. CD?  Album photo imprimé numériquement? Fichier PDF? IPad? Site Web? Quel format est le plus efficace? Un portfolio parfait et réussi doit être facile à entretenir et facile à partager. Voici quelques consignes:

Ici il semblerait que l'auteur de l’article ait oublier de mentionner le Site Web, je me suis donc accordé le droit de l'ajouter...  😉

Voici quelques points importants au sujet des portfolios:

Votre portfolio ne doit pas contenir plus de 20-25 de vos œuvres les plus récentes. Vous ne devriez pas créer un portfolio tout compris. Un galeriste ne veut pas voir le travail de votre vie, ils veulent voir votre meilleur travail, le plus actuel et le plus pertinent.
Inclure des informations pertinentes et pertinentes sur l'art sur chaque page. Le titre, le support, la taille et le prix devraient être faciles à trouver. N'incluez pas la date de création de l'œuvre.
Placez votre biographie, votre démarche artistique et votre cv à la fin du portfolio plutôt qu'au début. Vos œuvres sont les caractéristiques les plus importantes de votre portfolio - ne les camouflez pas derrière vos informations personnelles. Limiter les coupures de presse et les articles de magazines à 2-3 pages.
Inclure 2-3 images d'œuvres vendues. Vous devriez essayer d'inclure au moins une photographie d'une de vos œuvres installée. Ces images établiront votre crédibilité beaucoup plus rapidement que n'importe quel résumé ne pourrait jamais le faire.
Vous trouverez à l'adresse suivante une vidéo indiquant les règles a respecter afin de constituer un portfolio professionnel, par contre la vidéo est en anglais : 

Erreur # 4: Manque de confiance et de cohérence dans les prix.

Vos œuvres sont-elles évaluées correctement?

L'un des plus grands défis que vous rencontrerez en tant qu'artiste est d’évaluer correctement vos œuvres. Beaucoup d'artistes évaluent leur travail avec émotion et incohérence. Les galeries ne peuvent vendre de l'art à un prix erroné.

Pire encore, rien ne trahira plus un artiste non préparé que le fait de ne pas savoir comment évaluer son propre travail.

Beaucoup d'artistes sous-estiment leur travail par erreur. Ils le font, soit : parce qu’ils ne sont pas des artistes reconnus, parce qu’ils pensent que le marché d’art local ne supportera pas les prix élevés ou parce qu’il manque de confiance en leur travail.

Il est possible de créer une formule cohérente et systématique pour évaluer votre art. Ce n'est pas aussi dur que vous pourriez le penser!

Erreur # 5: Contacter les mauvaises galeries.

Le marché de l'art de ma galerie est dominé par le Sud-Ouest et l'Ouest. Ma galerie se distingue de la plupart des galeries de l'Arizona parce que j'ai choisi l'art en dehors de la norme. Pourtant, je suis constamment contacté par des artistes occidentaux et du sud-ouest. Ils semblent surpris et blessés quand je les refuse. Ils auraient pu nous éviter, à tous deux, beaucoup d'inconfort en faisant au préalable des recherches sur ma galerie avant de m'approcher.

Il faut ici mentionner que certains galeristes ont la gentillesse de nous diriger vers la galerie qui nous convient, par contre c'est vrai que le professionnalisme en soit implique de faire soigneusement nos propres recherches... 😏

Je suggère de faire soigneusement des recherches sur les galeries avant de les contacter. Une galerie sera un bon choix seulement si elle expose un art complémentaire à votre travail ou un travail qui pourrait intéresser une clientèle similaire. Vous voulez aborder un large éventail de galeries, il faudra néanmoins éliminez celles qui présentent un travail non compatibles, dans des styles ou avec des prix, radicalement différents des vôtres.

Erreur # 6: soumettre l'art à travers les mauvais réseaux.

La sagesse conventionnelle et même certains livres de marketing d'art très respectés vous conseilleront d'envoyer votre portfolio avec une lettre de motivation à une galerie. Ou qu'il est préférable d'appeler une galerie afin d’essayer de prendre rendez-vous pour rencontrer le propriétaire. Vous pouvez visiter le site Web d'une galerie pour connaître leurs directives de soumission.

Selon mon expérience, ces méthodes sont généralement infructueuses. Je recommande d'approcher les galeries directement, soit en personne, soit par courriel, avec un portfolio bien organisé d'œuvres d'art solides et cohérentes. Il est important de contacter un grand nombre de galeries compatibles (voir # 5).

Hummm! Bon disons qu'ici je suis partagé quant à prendre rendez-vous par téléphone ou par courriel, disons que  je lui laisse le bénéfice du doute...  😏

Commentaires

ARTICLES POPULAIRES

EFFET PSYCHOLOGIQUE DES COULEURS